vendredi 12 juillet 2024

MUFFINS BRIOCHES À LA CANNELLE


Un petit moment que j'ai fait des muffins. Ceux-ci me faisaient de l'œil pour leur saveur de cannelle. J'ai décidé d'en rajouter en sucrant avec du sucre d'érable. Ces deux parfums s'associent avec bonheur. Si vous trouvez la quantité de cannelle importante, n'ayez crainte. Ça ne goûte pas tant, mais il faut aimer la cannelle bien entendu. À mon goût, c'est juste parfait. Et pour le côté moelleux qu'il apporte, j'ai choisi de substituer le lait par du babeurre. Le résultat est excellent. Ces muffins sont bien moelleux, sucrés juste assez, et vraiment très bons. Ça ne remplacera jamais les brioches à la cannelle c'est certain, mais c'est bien gourmand. :-)



Ingrédients : pour 10 muffins 

- 2 tasses (280 g)) de farine tout usage 
- 1 c. à soupe (12 g)) de poudre à pâte 
- 1/3 de tasse (76 g) de beurre ramolli 
- 2/3 de tasse (120 g) de cassonade (pour 2/3 tasse j’ai pesé 96 g de sucre d’érable
- Ajout d’1/3 tasse (50 g) de raisins secs 
- Ajout d’1/3 tasse (41 g) de pacanes hachées 
- 1 ¼ tasse (310 ml) de lait 2% (mis du babeurre
- 1 œuf 
- ½ c. à soupe (7.5 ml) de cannelle



Préparation : 

1. Préchauffer le four à 400 °F (205 °C). 

2. Dans un bol, mélanger la farine avec la poudre à pâte et une pincée de sel. 

3. À l’aide du batteur électrique, fouetter ¼ tasse (58 g) de beurre avec la moitié de la cassonade (60 g) (ou sucre d’érable/48 g) dans un deuxième bol. Incorporer l’œuf et le lait (babeurre) en fouettant. 

4. Incorporer les ingrédients secs aux ingrédients humides à l’aide d’une cuillère en bois et remuer jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. 



5. Dans un troisième bol, mélanger le reste du beurre (18 g) avec le reste de la cassonade (60 g) (ou sucre d’érable /48 g) et la cannelle. Incorporer la moitié de la préparation à la cassonade à la pâte à muffins. 

6. Huiler dix alvéoles d’un moule à muffins, puis y répartir la pâte. Garnir du reste de la préparation à la cassonade (sucre d’érable). 

7. Cuire au four de 20 à 22 minutes, jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre d’un muffin en ressorte propre. Retirer du four et laisser tiédir sur une grille. 

Source : 5 ingrédients 15 minutes


mercredi 10 juillet 2024

SALADE D'ASPERGES AU CITRON, FETA ET AMANDES

Un peu en retard pour vous présenter cette salade d'asperges dénichée ici, mais elle a été réalisée avec des asperges du Québec. J'ai été charmée par cette recette qui utilisait des ingrédients que j'adore. On ne mentionne pas de quantité pour les ingrédients de la salade, sauf pour la vinaigrette. Je vous ai mis entre parenthèses ce que j'ai utilisé pour vous permettre d'avoir une idée. Il m'est restée un peu de vinaigrette.  Si vous prévoyez faire en plus grande quantité , il faudra quand même préparer plus de vinaigrette. J'avais de la fleur d'ail du Québec, et j'ai ajouté à la salade ainsi qu'à la vinaigrette.  Je pense cependant que j'aurais pu en mettre davantage, tout comme le fromage de chèvre d'ailleurs. Je suis gourmande faut dire hihi.  La vinaigrette citronnée met en valeur cette belle salade. Avec ses contrastes de texture et de saveur en bouche, cette salade est un vrai délice. 




Ingrédients : le nombre de portion variera selon la quantité d’asperges utilisées* 

- Asperges fraîches, quantité au choix (j’avais ½ lb/227 g d’asperges
- 2 c. à soupe (30 ml) d'huile d'olive (1 c. à soupe/15 ml huile d’olive au citron + 1 c. à soupe/15 ml d’huile d’olive régulière
- 1 c. à soupe (15 ml) d'huile de tournesol (huile de pépins de raisin
- 1 c. à soupe (15 ml de jus de citron frais 
- 1 c. à thé (5 ml) de zeste de citron 
- 1 c. à thé (5 ml) de miel de fleurs sauvages (c’est ce que j’ai utilisé mais si vous n’avez pas, un autre miel fera l’affaire
- Sel de fleur d'ail, au goût (sel marin pour moi
- Poivre du moulin, au goût 
- Fromage feta émietté ou fromage de chèvre, au choix (mis 1 ½ c. à soupe de fromage de chèvre émietté, mais pour la quantité d’asperges que j’avais, j’aurais pu mettre un peu plus
- Une poignée d’amandes effilées (j’ai mis une dizaine d’amandes entières grillées, et écrasées au mortier
- Échalote française, finement hachée, au goût (1
- Herbes fraîches au goût (aneth, basilic, menthe) (facultatif) (mis 3 brins de ciboulette + petite branche de persil plat
- Ajout de 2 c. à thé (10 ml de fleur d’ail fraiche divisée (mis 1 ½ c. à thé/7.5 ml de fleur d’ail haché finement dans la salade + ½ c. à thé (2.5 ml) écrasée et hachée pour la vinaigrette/on pourrait en mettre davantage si désiré)


Préparation : 

1. Nettoyer les asperges et couper les extrémités dures. 

2. Blanchir dans de l'eau bouillante salée pendant 2-3 minutes jusqu'à ce qu'elles soient tendres mais encore croquantes. 

3. Les faire refroidir immédiatement dans de l'eau glacée pour conserver leur couleur vive. 



4. Les égoutter et les couper en diagonale en tranches fine (en tronçons d’environ 1½ po/3.8 cm pour moi

5. Dans un petit bol, mélanger l’huile d'olive (et l’huile d’olive au citron), l'huile de tournesol (de pépins de raisin), le jus de citron, le zeste de citron, le miel de fleurs sauvages, le sel de fleur d'ail, ½ c. à thé de fleur d’ail écrasée et hachée finement, et le poivre. 

6. Fouetter jusqu'à obtenir une émulsion légère. 




7. Dans un grand saladier, mélanger les asperges avec l'échalote française, le reste de la fleur d’ail hachée (1 ½ c. à thé/7.5 ml), les herbes et la vinaigrette au citron (je n'ai pas utilisé toute la vinaigrette). 

8. Juste avant de servir, ajouter le fromage feta émietté ou de chèvre et parsemer d'amandes effilées pour ajouter du croquant. 




9. Servir la salade immédiatement, idéalement avec un pain croustillant ou en accompagnement d'un plat principal léger. 

*Note de Maripel : pour la quantité d’asperges utilisées, j’ai obtenu 2 portions 

Source : déclinaison d’une recette du site François Lambert


mardi 9 juillet 2024

PAIN BLANC CLASSIQUE


2ème essai

C'est chez mon amie blogueuse Esther que j'ai déniché la recette de ce pain. J'ai fait deux fois. Le premier essai s'est avéré difficile à réaliser, et le résultat n'était pas tout à fait ce que je souhaitais. Faut dire que je n'ai pas de batteur sur socle. Dans le cas de cette recette, cela m'aurait certainement facilité la tâche. J'ai utilisé mon robot culinaire mais cela a été un vrai flop. La pâte était trop liquide et très collante. J'ai extirpé du robot avec beaucoup de difficulté, et travaillé à la main. J'ai dû ajouter une quantité importante de farine afin que je puisse pétrir sans trop de difficulté. 

Voici le résultat de premier essai.. La pâte a moins levé qu'à mon deuxième essai et le pain est plutôt pâlot. Il a cuit le même temps pourtant, et était bien cuit. Le pain était bon mais massif, et la mie plutôt dense. 

1er essai


Pour mon deuxième essai, j'ai utilisé ma mixette qui a comme des crochets pétrisseurs, et ça m'a beaucoup aidé. J'ai obtenu une pâte bien lisse sans dégât. Je n'ai pas eu besoin d'ajouter de farine supplémentaire comme au premier essai, juste une petite poignée pour le pétrissage, et c'est tout. Le pain a levé davantage et la mie est plus aérée. Le temps de cuisson a été le même et j'ai sorti un beau gros pain bien doré du four. Wouah! Quelle différence! 

Pour le goût, la plus belle réflexion est venue de ma petite-fille qui était avec nous, et à qui mon conjoint a offert une tranche du pain fait par mamie. Elle a commencé à manger, et nous a dit: '' C'est bon du pain.'' Mamie était bien heureuse de ces belles paroles. Le pain a une mie plus aérée que le premier préparé. En rôti, il croustille sous la dent. Miam! Cette deuxième tentative s'est avérée un succès




Portions: 2 pains (j’ai fait la moitié, mais vous avez la recette complète

Ingrédients : 

- ½ tasse (125 ml) d'eau tiède 
- 1 c. à thé (cc) de sucre 
- 1 c. à soupe (12 g) de levure active sèche Fleishmann's (J’ai utilisé la levure à levée rapide
- 1½ tasse (375 ml) d'eau 
- ½ tasse (125 ml) de lait 
- 3 c. à soupe (42 g) de beurre ou margarine 
- 3 c. à soupe (37 g) de sucre 
- 1 c. à soupe de sel 
- 6 à 6½ tasses (840 à 910 g) de farine tout-usage non tamisée (j’ai utilisé une farine bio non blanchie)



Préparation : 

1. Faire dissoudre la c. à thé (cc) de sucre dans de l'eau tiède dans un bol moyen. Ajouter la levure sèche et laisser reposer 10 minutes ou jusqu'à ce qu'elle soit dissoute. Bien remuer. 

2. Entre-temps, mélanger 1½ tasse (375 ml) d'eau avec le lait, le beurre, le sucre et le sel dans une casserole. 

3. Chauffer à feu doux, le temps de fondre le beurre; laisser refroidir jusqu'à ce que le mélange soit tiède. 

4. Ajouter le mélange liquide à la levure délayée. Ajouter 3 tasses (420 g) de farine et battre en pâte lisse (avec un mélangeur électrique ou en battant vigoureusement à la main (à cette étape, Esther a utilisé le batteur sur socle avec le crochet pétrisseur à la vitesse 2, moi la mixette

À cette étape, il n'y a que la moitié de la farine qui a été intégrée au mélange. J'ai utilisé la mixette pour obtenir ce mélange bien lisse


5. Ajouter graduellement le reste de farine pour obtenir une pâte molle. (Esther a pétri toujours vitesse 2 environ 7-8 minutes). Si fait à la main, pétrir de 8 à 10 minutes. Renverser sur une planche farinée; pétrir un peu pour enlever les bulles d'air. 

6. Façonner une belle grosse boule et déposer dans un bol graissé. Couvrir et laisser lever au double du volume, environ 1 heure. (Comme Esther, mis au four avec bol d'eau chaude avec lumière allumée). 





7. Dégonfler la pâte avec le poing, la renverser sur une planche légèrement farinée. Couvrir et laisser reposer 15 minutes. 

8. Couper la pâte en deux et façonner en pains. J'ai plié en deux la pâte préalablement aplati et répété une deuxième fois. Mettre dans 2 moules graissés de 9 x 5 pouces (23 x 13 cm). Couvrir et laisser lever au double du volume, environ 1 heure. (Au four, lumière allumée et bol d'eau chaude.).





 


9. Cuire au four à 400 °F (200 °C) environ 30 à 35 minutes. 



10. Démouler et laisser refroidir sur des grilles.

Source: Livret de recettes Fleishmann's transmise par Sylvie Lapointe dans groupe FB Faire son pain au Québec vue chez « Les plats cuisinés de Esther B »


vendredi 5 juillet 2024

GÂTEAU AUX PRUNEAUX


J'ai fait un peu de ménage dans mon garde-manger récemment, et j'y ai découvert deux sacs entamés de pruneaux achetés par mon conjoint. Ça traînait depuis trop longtemps. Il fallait que je cuisine quelque chose avec. J'ai découvert chez Ricardo ce gâteau. Honnêtement, cela prenait ces deux restes pour que je fasse ce genre de gâteau hihi, mais pourquoi pas! J'ai utilisé du sucre d'érable pour la préparation. Je me disais que cela parfumerait agréablement le gâteau. J'étais aussi un peu fébrile d'utiliser pour la première fois le four de ma nouvelle cuisinière. J'ai eu tellement de problème avec mon dernier appareil que cela me stressait un peu. Mon four ne tenait pas sa température, et je devais toujours ajouter du temps de cuisson supplémentaire. Et je ne vous parle même pas des problèmes intermittents de ma plaque de vitrocéramique! Bref, j'ai une nouvelle cuisinière et je suis bien contente, mais c'est une adaptation. Tellement habituée au peu de performance de mon ancien four, que j'ai surestimé le temps qu'il manquait au gâteau quand j'ai vérifié sa cuisson un peu avant  le temps suggéré. J'ai laissé un peu plus longtemps, et je n'aurais pas dû hihi. Le gâteau est un peu trop cuit. J'ai préparé un glaçage au sirop d'érable plutôt qu'au miel pour l'accompagner afin de rester dans le thème que j'avais donné. Ceci dit, le gâteau est, malgré le trop de cuisson, vraiment excellent. On a vraiment apprécié. Il est sucré juste assez. J'ai obtenu une texture assez dense  qui a été probablement accentuée par une trop longue  cuisson.  D'emblée, je n'aurais pas nécessairement fait un gâteau aux pruneaux, mais je ne regrette pas du tout d'avoir cuisiné. Il est vraiment très bon.


Ingrédients :pour 8 portions 

- 2 tasses (280 g) de farine tout usage non blanchie 
- 1 c. à thé) de bicarbonate de soude 
- 1 c. à thé (5 ml) de poudre à pâte (levure chimique(
- ¼ c. à thé (1ml) de sel 
- ¼ c. à thé (1 ml) de cannelle moulue 
- 1 tasse (320 g) de purée de pruneaux* 
 - ½ tasse (125 ml) de yogourt nature 2 % m.g. (0% m.g pour moi
- ¼ tasse (60 g) de beurre non salé, ramolli 
- ¼ tasse (60 ml) d’huile de canola 
- ¾ tasse (135 g)) de cassonade (¾ tasse/103 g de sucre d’érable
- 1 c. à thé (5 ml) d’extrait de vanille 
- 2 œufs 
- 1 tasse (94 g) de noix de Grenoble, concassées et grillées 
- ¾ tasse (120 g) de pruneaux séchés, dénoyautés et coupés en dés 




Glaçage au miel (sirop d’érable

- ¼ tasse (60 ml) de miel (mis du sirop d’érable
- ¼ tasse (25 g) de sucre à glacer 
- 2 c. à soupe (30 g) de beurre



Préparation : 

1. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 350 °F (180 °C). 

2. Tapisser de papier parchemin le fond d’un moule à charnière de 8 po (20 cm) de diamètre. 

3. Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate, la poudre à pâte, le sel et la cannelle. Réserver. 


4.
Dans un autre bol, mélanger la purée de pruneaux et le yogourt. Réserver. 

5. Dans un autre bol, crémer le beurre avec l’huile, la cassonade et la vanille au batteur électrique. Ajouter les oeufs, un à la fois, et battre jusqu’à ce que le mélange soit lisse et homogène. À basse vitesse, incorporer les ingrédients secs en alternant avec le mélange de yogourt. À l’aide d’une spatule, incorporer les noix et les pruneaux. 



6.
Verser la pâte dans le moule. Cuire au four environ 1 heure ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Laisser tiédir. Démouler et laisser refroidir complètement sur une grille. 

Glaçage au miel (au sirop d’érable

7. Dans une petite casserole ou au micro-ondes, porter à ébullition tous les ingrédients en remuant jusqu’à ce que le sucre soit dissous. Laisser tiédir environ 10 minutes. Napper le gâteau refroidi. 


*PURÉE DE PRUNEAUX 

Ingrédients : 

- 1 ½ tasse (241 g) de pruneaux séchés dénoyautés tassés 
- 1 ½ tasse (375 ml) d'eau 

Préparation : 

1. Au mélangeur, réduire en purée les pruneaux et l'eau. (J’ai fait réchauffer le tout au micro-ondes pendant une minute avant de réduire en purée

2. Passer au tamis si désiré. (Pas nécessaire pour moi

Source : Ricardo

IMPRIMER LA RECETTE

jeudi 4 juillet 2024

POITRINES DE POULET MOUTARDE ET ÉRABLE

 


Pour ceux qui sont fans de barbecue, cette recette dénichée ici l'utilise. C'est une recette bien estivale pour ceux qui apprécie ce mode de cuisson. Dans mon cas, vous ne serez pas surpris si je vous dis l'avoir fait au four conventionnel, parce que je déteste me faire chauffer la bedaine en suant à grosses gouttes à l'extérieur hihi. Vous avez toutes les infos pour réaliser la recette sur le barbecue par contre. J'adorais les saveurs proposées de cette recette. Moutarde et érable! Vous avez tout avantage à faire mariner le maximum suggéré. Les saveurs auront eu le temps d'imprégner le poulet. C'est ce que j'ai fait. N'oubliez pas de badigeonner régulièrement durant la cuisson, et peu importe le mode de cuisson que vous choisirez. Le résultat est bien savoureux et le poulet est bien juteux. J'ai servi avec des asperges et des pommes de terre cuites au four micro-ondes. On s'est régalé.  

En passant, les pommes de terre comme j'ai fait cuire goûtent comme celles au four conventionnel, et prennent quelques minutes à cuire. C'est rapide et facile à faire, et vous ne verrez pas de différence avec celles préparées au four conventionnel.  Vous les piquez un peu partout sur leur surface à la fourchette, et vous les déposez sur un essuie-tout dans le micro-ondes. On fait cuire par séquence  d'1-2 minutes. À chaque séquence, on déplace les pommes de terre, et ou on les retourne.  On vérifie bien entendu leur cuisson au bout de quelques minutes. Quand les pommes de terre sont cuites, on enveloppe chacune individuellement de papier aluminium, et on les laisse reposer quelques minutes avant de servir. Évidemment, plus vous aurez de pommes de terre à faire cuire, plus la cuisson sera longue. Cette façon de faire est plus avantageuse quand vous n'avez pas une grande quantité de pommes de terre à faire cuire. Pour 4-5 pommes de terre, c'est une méthode de cuisson intéressante. Et pour les inconditionnels du barbecue, cuites en papillottes, ce sera aussi bien bon hihi:-)


Ingrédients : pour 4-6 portions 

- ¾ tasse (180 ml) de sirop d'érable 
- 1/3 tasse (80 ml) de vinaigre balsamique 
- 2 c. à soupe (30 ml) de moutarde de Dijon 
- 2 c. à soupe (30 ml) de moutarde à l'ancienne 
- 4 poitrines de poulet sans peau 
- 1 c. à soupe (15 ml) de sauce Worcestershire 
- 1 c. à soupe (15 ml) d’ail haché 
- 2 c. à thé (10 ml) de thym haché/facultatif (mis du basilic séché)



Préparation : 

1. Dans un sac hermétique, déposer le sirop d’érable, le vinaigre, la moutarde de Dijon, la moutarde à l’ancienne, la sauce Worcestershire, l’ail et, si désiré, le thym. Secouer. 

2. Ajouter les poitrines de poulet dans le sac et secouer de nouveau pour enrober le poulet de marinade. Retirer l’air du sac et sceller. Laisser mariner au frais de 15 minutes à 8 heures. 

3. Au moment de la cuisson, préchauffer le barbecue à puissance moyenne-élevée. * 

4. Égoutter les poitrines de poulet au-dessus d’une casserole afin de récupérer la marinade. 



5. Porter la marinade à ébullition, puis laisser mijoter à feu doux de 10 à 12 minutes. 

6. Sur la grille chaude et huilée du barbecue, déposer les poitrines de poulet. Fermer le couvercle et cuire de 15 à 18 minutes en retournant les poitrines de temps en temps et en les badigeonnant de marinade de temps en temps dans la dernière moitié de la cuisson, jusqu’à ce que l’intérieur de la chair du poulet ait perdu sa teinte rosée. 

*Note : j’ai fait saisir à la poêle dans un peu de beurre, mis au four à 350 ºF (180 ºC) durant une vingtaine de minutes en retournant une fois et en badigeonnant régulièrement durant la cuisson. Les poitrines étaient assez grosses. 

Source : 5 ingrédients 15 minutes


mercredi 3 juillet 2024

SALADE DE GOBERGE 6


Les salades reviennent régulièrement au menu à la maison, et ce depuis des années. Celle que je cuisine  le plus souvent je crois, c'est la salade à base de goberge. Mon conjoint adore ça, et je dois en faire régulièrement. J'ai trouvé ici mon inspiration pour cette dernière que j'ai quelque peu remodelée hihi. Rien de compliqué, et la préparation s'est faite aisément Quelques ajouts ont aussi été faits et le résultat est bien à mon goût, et fort bon. À refaire!



Ingrédients : pour 2-3 portions 

- ½ lb (227 g) de goberge hachée (surimi) 
- ½ tasse (60 g) de cheddar fort en cubes 
- 2 oignons verts hachés 
- 1 grosse tomate, épépinée et coupée en dés 
- ¼ tasse (37 g) de poivron de couleur haché (j’avais du rouge et de l’orange) 
- 2 c. à soupe (22 g) de maïs en grains 
- 2 œufs cuits durs tranchés en deux 
- Quelques feuilles de laitue au choix 

Sauce 
- 3 c. à soupe (45 ml) de mayonnaise 
- 2-3 c. à soupe (30-45 ml) de yogourt grec nature 0% (dépendamment de la texture souhaitée de la sauce) 
- Quelques gouttes de lait 
- 1 c. à thé d’assaisonnement ranch maison ou du commerce 
- Sel et poivre au goût



Préparation : 

1. Dans un petit bol, mélanger ensemble les ingrédients de la sauce. 

2. Dans un saladier, disposer les ingrédients de la salade sauf les œufs et la laitue. 

3. Ajouter la sauce aux ingrédients du saladier et touiller délicatement. 


4. Servir sur une feuille de laitue et garnir chaque portion d’1-2 moitiés d’œufs. 

5. Saler et poivrer et servir 

Source : grandement inspiré par Ma fourchette


jeudi 27 juin 2024

MACARONI AUX TOMATES ET AUX SAUCISSES


Je me cherchais une idée de repas de semaine pas compliqué à préparer, et suis tombée sur cette recette de macaroni proposé par Ricardo. Pour une fois, je n'ai pas eu idée d'ajouter des légumes hihi. Par contre, je trouvais qu'il y avait bien peu de saucisses et il manquait singulièrement d'herbes et d'épices pour puncher le tout. J'ai augmenté la quantité de saucisses, et fait quelques autres ajouts dont des herbes et de l'ail. Le résultat est vraiment excellent. Ce plat de pâtes est délicieux et facile à faire. On pourrait varier sans problème le type de saucisses utilisées, et si je refais, j'ajouterai possiblement du poivron et des champignons sautés. Ce pourrait être aussi d'autres légumes, ceux que vous aimez... Définitivement à refaire pour moi!


Ingrédients : pour 4-6 portions 

- ¾ lb (375 g) de macaronis courts 
- 1 oignon, coupé en petits dés 
- Ajout de 2 gousses d’ail, hachées finement 
- Ajout d’une bonne pincée de flocons de piment ou + si vous aimez bien relevé
- Ajout d’1 c. à thé (5 ml) d’origan séché 
- Ajout d’1 c. à soupe 15 ml de basilic frais haché finement (ou 1 c. à thé/5 ml de basilic séché) 
- 1 boîte de 796 ml (28 oz) de tomates, écrasées à la main 
- 3 saucisses italiennes, cuites et tranchées (j’ai mis 5 saucisses
- ½ tasse/34 g de fromage parmigiano reggiano râpé 
- 3 oignons verts, hachés 
- 2 c. à soupe (30 ml) de persil plat ciselé 
- 1 ½ tasse (159 g) de fromage mozzarella râpé (mis du cheddar fort
- Sel et poivre


Préparation : 

1. Dans une grande casserole d’eau bouillante salée, cuire les pâtes jusqu’à ce qu’elles soient al dente

2. Ajouter l’oignon 5 minutes avant la fin de la cuisson des pâtes. Égoutter et huiler légèrement. 

3. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 190 °C (375 °F). 




4. Remettre les pâtes dans la casserole. Ajouter les tomates, les saucisses, l’ail, l’origan, le basilic, les flocons de piment, le parmesan, les oignons verts et le persil. Bien mélanger. Saler et poivrer. 

5. Répartir dans six ramequins individuels ou dans un grand plat à gratin allant au four et couvrir de mozzarella (cheddar fort). 

6. Cuire au four environ 20 minutes. Terminer la cuisson sous le gril si désiré 

Suggestion: on pourrait ajouter quelques légumes au plat, faire sauter poivrons, champignons par exemple, ou autres légumes et les ajouter à la préparation.

Source : déclinaison d’une recette de Ricardo