lundi 15 avril 2013

CONFITURE DE CERISES SANS RECETTE


Pas vraiment le temps des cerises, je l'avoue lol, mais j'ai un accro à la confiture de cerises à la maison. Et puis,  la confiture que j'ai préparée au mois d'août de l'an dernier n'est plus lol, et j'achète celle du commerce depuis déjà quelques semaines. Dernièrement, j'ai déniché des cerises congelés dans un magasin entrepôt, et cela m'a donné l'idée de faire cette recette proposée par Jasmine et provenant de David Lebovitz. Une confiture sans recette  parce qu'il n'y a pas vraiment de quantité exacte, tout simplement. Cela implique donc obligatoirement l'usage d'une balance afin de pouvoir calculer les proportions nécessaires de sucre à cette confiture.

Quand j'ai débuté la préparation de la confiture, j'ai réalisé que je n'avais pas à équeuter, ni à dénoyauter mes cerises. Une opération longue et fastidieuse que je me suis épargnée! Lol. Plusieurs me demanderont si j'ai fait dégeler mes cerises. Je ne l'ai pas fait vraiment, mais le temps des les hacher, elles étaient dégelées. D'ailleurs, pour cette opération, il est plus facile de les trancher gelées; elles ont moins tendance à s'écraser sous le couteau. Pour le reste, les étapes de la préparation sont habituelles. À la fin, on suggère, pour aromatiser, l'utilisation de Kirsch, ou de l'eau-de-vie, ou encore de l'extrait d'amande, mais ce n'est qu'optionnel. J'ai décidé de mettre de l'Amaretto. Petit conseil si vous mettez de l'alcool: versez une cuillerée à la fois, brassez et goûtez. Vous pourrez ainsi juger s'il est nécessaire d'en remettre. Cette confiture est délicieuse, et l'ajout d'Amaretto est vraiment intéressant. Petit mari a beaucoup apprécié ce petit goût rajouté.


Ingrédients :

- Des cerises fraiches, autant que vous avez envie d'en dénoyauter... (j’ai utilisé des cerises congelées dénoyautées)
- Du sucre en quantité
- Le jus de 2 citrons

Préparation : 

 - Retirer les noyaux et les tiges des cerises (déjà fait pour moi). Hacher ensuite le ¾ des fruits en dés et conserver ¼ des fruits entiers (pour faire joli dans la confiture et que les gens voient que ce sont bien des vraies cerises que vous avez dénoyauté vous-mêmes à la main pendant des heures...)

- Mettre les cerises dans un chaudron assez haut et ajouter le jus de 2 citrons (pour la pectine naturelle seulement, le goût ne sera pas présent).

- Cuire les cerises sur feu moyen-vif jusqu'à ce qu'elles soient bien molles, soit environ 20 minutes.

- Une fois les cerises cuites, les placer sur une balance avec le jus et peser le poids des fruits. - Mesurer ensuite les ¾ de ce poids en sucre et ajouter aux cerises (cette quantité peut sembler élevée, mais il est nécessaire d'avoir un pourcentage aussi élevé pour que la confiture gélifie et qu'elle se conserve longtemps).

- Placer une petite assiette au congélateur. Réserver.

- Remettre le sucre et les cerises avec leur jus dans le chaudron et cuire sur feu moyen-vif. Remuer de temps à autre en raclant le chaudron pour empêcher la confiture de cuire. Quand la confiture fait de grosses bulles à la surface et qu'elle commence à épaissir et à se gélifier, retirer du feu.

- Pour savoir si la confiture est prête, vérifier la prise en déposant une petite quantité au centre de l'assiette froide. Retourner l'assiette au congélateur pour environ 1 minute, et vérifier la consistance. Si la confiture est gélifiée et qu'en la poussant du doigt elle se ride, c'est que c'est prêt. Si elle n'est pas prête, poursuivre la cuisson durant 10 minutes et retester à nouveau jusqu'à consistance de confiture. Il est préférable de vérifier souvent et de moins cuire la confiture que de trop la cuire et qu'elle ne caramélise. Elle serait alors impossible à rescaper...

Optionnel : Une fois la confiture cuite, on peut lui ajouter un peu de Kirsch ou d'eau-de-vie à la cerise pour lui donner du goût. On peut aussi mettre un peu d'extrait d'amande, mais pas trop sinon ou lui donnera un goût artificiel (j’ai mis de l’Amaretto).

 - Mettre en pots stérilisés en laissant 1 cm d'espace sous le goulot. Stériliser ensuite à l'eau bouillante pendant 15 minutes. Pour la technique, vous pouvez suivre la méthode décrite ici sur le site de Vincent le canneux

Source : Une recette de David Lebovitz traduite et faite par "Jasmine Cuisine"



IMPRIMER LA RECETTE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre trace...