mercredi 23 janvier 2019

SALADE D'ARTICHAUTS ET DE CŒURS DE PALMIER


Les salades sont au menu presque quotidiennement dans ma chaumière. Celle-ci a été dénichée ici, et je l'ai mise à ma main  J'ai utilisé la laitue que j'avais, mais vous pouvez prendre une autre laitue de votre choix. Cette salade est facile à préparer et tout à fait délicieuse.


Ingrédients : pour 4 portions

- 1 boîte (398 ml) de cœurs de palmier, égouttés, coupés en 2 sur le sens de la longueur et tranchés en bâtonnets (mais vous pouvez aussi les trancher simplement en rondelles)
- 1 tasse (188 g) de quartiers de cœurs d’artichauts marinés du commerce bien égouttés
- Une vingtaine de tomates cerises, coupées en deux
- 2 c. à soupe (30 ml) de basilic frais, ciselé




Vinaigrette

- 1/3 tasse (80 ml) d'huile d'olive
- 2 c. à soupe (30 ml) de vinaigre balsamique
- 1 ½ c. à thé (7.5 ml) de moutarde de Dijon
- 1 échalote française, émincée
- Sel et poivre


- Feuilles de laitue (j’avais de la romaine, mais ce peut être une autre laitue de votre choix)
- Ciboulette ciselée au goût


Préparation :

1. Dans un grand bol, mélanger les légumes et le basilic.

2. Dans un petit bol, mélanger l'huile, le vinaigre, la moutarde et l’échalote. Saler et poivrer. Fouetter pour bien émulsionner.




3. Verser la vinaigrette sur les légumes et remuer. Laisser reposer de 10 à 15 minutes.

4. Servir sur les feuilles de laitue et décorer de la ciboulette.

Source : déclinaison d’une recette M’Lord


IMPRIMER LA RECETTE

lundi 21 janvier 2019

SOUPE AU POULET ET NOUILLES (2)


La soupe au poulet et aux nouilles est souvent associée au rhume. On a reconnu scientifiquement  ses bienfaits, mais plus que cela, elle apporte du réconfort durant nos trop longs hivers, et pas juste quand on est malade hihi. J'ai trouvé  ici une version légèrement différente de ma propre recette, et cela m'a inspirée. Voici le résultat! Cette soupe est délicieuse, remplie de légumes et pleine de goût.




Ingrédients : pour 4 portions

- 2 c. à soupe (30 ml) d’huile d’olive
- 1 tasse (140 g) d’oignon haché finement
- 1 tasse (83 g) de poireaux (parties vert pâle et blanche)
- 1 tasse (137 g) de carottes coupées en dés
 - 1 tasses (114 g) de céleri coupé en dés (2 branches)
- 1 grosse gousse d’ail dégermée et émincée
- 4 tasses (1 L) de bouillon de poulet maison ou du commerce (prévoir un peu plus pour éclaircir si nécessaire)
- ½ c. à thé (2.5 ml) de thym citronné (ou du thym régulier)
- 1 feuille de laurier
- Sel et poivre (au goût)
- 1 tasse (47 g) de nouille aux œufs
- 2 tasses (280 g) de morceaux de poulet cuit
- Herbes salées au goût



Préparation :

1. Dans une casserole, faites chauffer un peu d’huile d’olive à feu moyen doux.

2. Y ajouter l’oignon, le poireau, les carottes, et le céleri. Faire cuire quelques minutes pour attendrir.

3. Ajouter l’ail et poursuivre une minute la cuisson.

4. Ajouter le bouillon de poulet, le thym citronné, et la feuille de laurier. Assaisonner et porter à ébullition. Baisser le feu et laisser mijoter 10 minutes à couvert.



5. Ajouter les pâtes et continuer la cuisson 10 minutes de plus.

6. Ajouter les morceaux de poulet faire réchauffer 1-2 minutes.

7. Rectifier l’assaisonnement. Ajouter les herbes salées si désiré.

8. Retirer la feuille de laurier et servir.

Source : inspiré par Chef Cuisto



IMPRIMER LA RECETTE

mercredi 16 janvier 2019

CHOUX DE BRUXELLES GRILLÉS, À LA PANCETTA ET AUX PACANES


J'adore les choux de Bruxelles. Je me cherche régulièrement des recettes savoureuses qui pourront plaire à ma tendre moitié qui n'en raffole pas hihi. C'est chez Ricardo que j'ai trouvé mon idée. J'étais certaine que ce serait succulent. La préparation n'est pas compliquée. À la dégustation, je n'ai aucune déception. Les pacanes et la pancetta donnent énormément de goût. Ces petits choux sont délicieux. Miam!


Ingrédients : pour environ 3 portions

- ½ tasse (70 g) de dés de pancetta
- 1 ½ c. à thé (7.5 ml) d’huile d’olive
- ¼ tasse (30 g) de pacanes hachés grossièrement
- 3 tasses (330 g) de choux de Bruxelles, coupés en deux
- ½ tasse (125 ml) de bouillon de poulet
- Sel et poivre du moulin


Préparation :

1. Dans une poêle, faire chauffer l’huile d’olive. Y faire griller la pancetta jusqu’à croustillante.

2. Ajouter les pacanes et les faire dorer.

3. À l’aide d’une cuillère trouée, retirer de la poêle et déposer sur un papier essuie-tout.

4. Faire dorer de chaque côté les choux dans la poêle. Saler et poivrer.

5. Verser le bouillon de poulet dans la poêle et porter le tout à ébullition. Baisser le feu et laisser mijoter une dizaine de minutes environ ou jusqu’à cuit. Remuer de temps à autre.

6. Servir garni du mélange de pancetta et de pacanes

Source : déclinaison d’une recette de Ricardo


IMPRIMER LA RECETTE

mardi 15 janvier 2019

CÔTES LEVÉES AU CAFÉ


En ce début d'année, je ralentis un peu la cadence pour prendre un peu de repos. Les derniers mois ont été passablement intenses hihi. La recette que je vous présente a été dénichée chez Pixel. Le site d'où vient la recette est mentionné sur son blogue,  mais n'existe plus. J'ai procédé comme elle pour la préparation et la cuisson  de ces côtes levées, et fait quelques petits ajustements au niveau de la quantité de certains ingrédients. À la dégustation, je réalise que j'aurais pu mettre davantage de café. Malgré que j'aie légèrement augmenté sa quantité, son goût se fait discret. J'aurais pu mettre davantage. Ceci dit, ces côtes levées sont tout à fait délicieuses. À refaire!



Ingrédients :

- ¾ tasse (180 ml) de ketchup rouge
- 1 c. à table (30 ml) de café instantané (mis 1 ½ c. à table/22.5 ml et j'aurais pu mettre plus)
- ¾ tasse (180 ml) d'eau
- Sel et poivre au goût
- 1 c. à soupe (15 ml) de sauce Worcestershire
- 3 c. à soupe (45 ml) de vinaigre (mis 1 ½ c. à soupe (22.5 ml) de vinaigre de vin rouge)
- 1/3 tasse (65 g) de sucre blanc
- 2 c. à soupe (30 ml) d'oignon haché (j’ai mis le double)
- 1 gousse d'ail haché (4 pour moi)
- 4 livres (1.8 kg) de côtes levées de dos


Préparation :

Méthode de Pixel: (celle que j’ai utilisée)

1. Dans un chaudron, mélanger tous les ingrédients sauf la viande; porter à ébullition et mijoter durant 10 minutes

 2. Enlever la membrane transparente sous les côtes (petite peau très mince qui recouvre tout le dessous des côtes).

3. Dans un grand chaudron, recouvrir les côtes levées d'eau et faire bouillir pendant 45 à 60 minutes (j’ai ajouté 2 feuilles de laurier, 1 oignon en quartiers et une poignée de feuilles de céleri). Égoutter les côtes.

4. Préchauffer le four à 350 ˚F (180 ˚C).

5. Sur une plaque à biscuit (parcheminée), déposer les côtes et les badigeonner du mélange. Cuire au four au moins 35 minutes et badigeonner souvent (au 10 minutes environ).

Méthode initiale de la recette:

1. Mélanger tous les ingrédients sauf la viande; porter à ébullition durant 10 minutes.

2. Plonger les côtes dans l'eau bouillante salée; faire bouillir 20 minutes.

3. Mettre les côtes levées dans une rôtissoire.

4. Verser la sauce dessus; bien mélanger. Cuire au four à 200°C (400°F) durant 15 minutes. Brasser 2 fois pendant la cuisson.

Source : vue chez « Mes recettes préférées -pixel », provenant du site « Recettes en ligne » (le site semble ne plus exister)


IMPRIMER LA RECETTE


mardi 8 janvier 2019

PÂTÉ DU BERGER


Pour le repas de Noël de la défunte année 2018, j'ai préparé ce pâté assez traditionnel dans ma famille. Celui-ci a été servi lors de nombreux rassemblements familiaux, et pas que pour les fêtes de fin d'année.  Il ressemble beaucoup à de la  tourtière. J'ai vu différentes versions de ce pâté dont celui de Jeannette Bertrand (Les recettes de Jeannette) sous le nom de tourtière sexy. Les différentes versions se ressemblent beaucoup. On retrouve du porc haché, des poitrines de poulet en cubes, de l'oignon, des champignons et du vin blanc. La version de ma famille est présentée en un seul très gros pâté, et la pâte utilisée ne couvre que le dessus, à la différence des autres versions vues. Mes besoins pour Noël n'étant pas si grands hihi,  j'ai donc réduit de moitié les quantités. À noter que vous pouvez très bien répartir la viande dans plusieurs plus petits pâtés. La cuisson sera évidemment plus courte. Pour l'avoir déjà expérimenté, ce pâté se congèle très bien.

Ma mère avait sa propre recette de pâte brisée pour préparer cette recette. J'avais déjà cuisiné sa recette de pâte, mais quand j'ai préparé pour ce dernier pâté, j'ai complètement raté. Celle-ci a pris le bord de la poubelle (plutôt des résidus organiques hihi). J'ai voulu aller vers une valeur sûre et cuisiné une recette dite "infaillible" hihi. Pour la demi-recette, j'ai préparé pour deux abaisses, et il en est resté un peu. Si vous faites la recette complète du pâté, n'ayez aucune crainte, cette quantité de pâte devrait être suffisante. Cela faisait bien longtemps que j'avais mangé ce pâté, et j'ai renoué avec bonheur avec son délicieux bon goût. Mon frère avait préparé une salade, et nous avions des condiments sur la table pour accompagner le tout (betteraves marinées et ketchup maison). Nous avions décidé d'un commun accord de ne pas préparer de pommes de terre pour accompagner. C'était parfait, et moins bourratif. On s'est régalé.

Quelques suggestions pour vous si vous préparez ce pâté. Au départ, je voulais accompagner d'une salade de chou ou encore d'une salade d'épinards, mais mon frère m'a gentiment proposé de préparer lui-même une César. Je n'allais pas refuser de l'aide hihi, mais les deux autres salades sont aussi de bons choix. Une macédoine de légumes pourrait aussi être un bon accompagnement. Ma mère, à l'époque, nous aurait préparé son aspic aux tomates qui apportait énormément de fraîcheur dans l'assiette, mais je n'ai pas fait parce que nous n'étions pas assez nombreux. J'aurai peut-être l'occasion de vous présenter un jour sa recette.


Ingrédients : 

- 4 poitrines (entières) de poulet, en cubes (mis 2 entières)
- 2 lb (908 g) de porc haché (maigre) (1 lb/454 g pour moi)
- Beurre- huile (en proportion égale et en quantité suffisante)
- Oignons hachés au goût (mis 2 moyens pour la moitié)
- Céleri haché au goût (mis 2 branches pour la moitié)
- 1 barquette (227 g) de champignons, hachés (mis ½ barquette (115 g) de champignons cremini tranchés finement)
- 4 oz de vin blanc ou de jus de citron
- 4 oz d’eau (on peut remplacer l’eau et le vin par 2 tasses (½ litre) de vin blanc, en conséquence, pour la moitié, j’ai mis 1 tasse (250 ml) de vin blanc)
- Sel, poivre, persil (pour moitié 1 c. à soupe/15 ml de frais haché), sarriette (j’ai omis et remplacé par ¼ c. à thé (1 ml) de cerfeuil séché pour la moitié de la recette
- 1 boîte (10 oz/284 ml de consommé (la moitié pour moi)
- 3 c. à table (45 ml) de fécule de maïs (pour la moitié,1 ½ c. à soupe/22,5 ml)
- Votre pâte brisée préférée pour la valeur de 2 abaisses (j'ai fait celle-ci pour deux abaisses, et pour la moitié, il m'en est resté un peu)


Préparation :

1. Dans un grand poêlon antiadhésif, faire chauffer 1-2 c. à thé (5-10 ml) chacun de beurre et d’huile d’olive. Y faire revenir doucement le porc haché jusqu’à ce qu’il ait perdu sa crudité. Le retirer de la poêle et réserver dans un bol.

2. Dans la même poêle, faire revenir le poulet en cubes. Ajouter si nécessaire un peu d’huile et de beurre. Retirer de la poêle et ajouter au porc dans le bol réservé.

3. Faire revenir les oignons, le céleri et les champignons.

4. Remettre les viandes dans la poêle.




5. Ajouter le consommé.

6. Délayer la fécule de maïs dans le vin et ajouter à la viande.

7. Ajouter les assaisonnements et mélanger. Faire cuire 10 minutes.

8. Faire refroidir.

9. Étendre le mélange de viande dans un grand plat rectangulaire* d’au moins 10 x 14 x 2.5 po /25.4 x35.5 x5 cm (j’avais un plat 9 x 11 x 2 ½ po /22.8 x 28 x 5 cm pour la moitié). Recouvrir de pâte. Faire quelques incisions au centre de la pâte pour que la vapeur puisse s’échapper, et enfourner au four préchauffé à à 350 ˚F (180 ˚C) pour 1 h 30.



Note :

- Vous pouvez aussi répartir la préparation dans 4 assiettes à tarte de 9 po (23 cm); prévoir suffisamment de pâte.

- Le pâté se congèle

Rendement : pour la recette complète, vous aurez au moins 12 bonnes grosses portions; pour la moitié, de manière prévisible, j’ai obtenu 6 bonnes portions.

Source : inconnue, adaptation de la recette de ma mère


IMPRIMER LA RECETTE

lundi 7 janvier 2019

VICHYSSOISE



J'ai cette bible de la cuisine depuis mes 19 ans, La Nouvelle Encyclopédie de la Cuisine de Jehane Benoit. C'était la référence de ma mère, et c'est devenu rapidement la mienne. C'est un peu, beaucoup révélateur de mon âge hihi.

Plus que ses recettes, Jehane Benoit m'a appris les bases. Mais il est surprenant que je n'aie jamais cuisiné avant sa recette de ce classique! Pour avoir fouillé un peu, sa recette sort des sentiers battus en nous offrant le choix d'utiliser un consommé plutôt que du bouillon de poulet pour la préparation. C'est d'ailleurs cette version qu j'ai privilégiée.




Je n'avais pas suffisamment de pomme de terre pour la préparation, et il m'était impossible de me rendre à l'épicerie. Par quoi remplacer? Des patates douces pourraient peut-être faire l'affaire.  Pourquoi pas! Cela a donné une petite couleur orangée à la vichyssoise, mais coudonc! Le potage avait déjà une couleur hors norme avec le consommé hihi.

J'ai essayé la vichyssoise froide, chaude, avec et sans crème, et j'ai aimé de toutes les manières. Pour la crème, j'ai utilisé un mélange laitier réduit en gras, et l'ai mis en petite quantité à même le bol plutôt que de tout mettre dans la marmite.  Cela me laissait le choix, et c'était parfait ainsi. Cette vichyssoise est délicieuse. L'été, elle vous rafraîchira durant les chaudes journées, mais elle aura aussi sa place durant les froides journées d'hiver. Miam!



Ingrédients : pas précisé mais je dirais environ 5-6 portions 

- ½ tasse (85 g) d’oignons émincés
- 2 tasses (170 g) de poireaux coupés en rondelles
- ¼ tasse (60 g) de beurre fondu
- 2 tasses (314 g) de pommes de terre, coupées en dés (il me manquait 2/3 tasse /90 g de pommes de terre, j’ai substitué la quantité manquante par de la patate douce)
- 4 tasses (1 L) de bouillon de poulet, ou de consommé (je vous conseille de mettre 3 boîtes de 284 ml et de combler le reste avec de l’eau)
- Sel (peu) et poivre au goût
- 1 tasse (250 ml) de lait ou crème (mis quelques gouttes de mélange laitier à cuisson 5%, seulement dans quelques portions)
- 2 c. soupe (30 ml) de ciboulette


Préparation :

1. Faire fondre le beurre, ajouter les oignons et les poireaux, utilisant la partie verte et blanche des poireaux. Couvrir et laisser mijoter pendant 15-20 minutes, à feu très lent. Il ne faut pas brunir les légumes, simplement les faire fondre.

2. Ajouter les pommes de terre crues, le bouillon ou le consommé, le sel et le poivre. Laisser mijoter jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres. Passer au robot culinaire ou au bras mélangeur.




3. Si désiré, ajouter le lait ou la crème  (j'ai fait au moment de servir). Faire chauffer en remuant vivement.

4. Verser dans un plat et réfrigérer jusqu’au moment de servir.

Vichyssoise chaude et sans crème


5. Servir, garnie de ciboulette.

Source : d’après une recette de La Nouvelle Encyclopédie De La Cuisine, Jehane Benoit, Édition Deluxe, Les Messageries St-Laurent, 1975

Vichyssoise sans crème


IMPRIMER LA RECETTE

jeudi 3 janvier 2019

ROULADES DE CAPICOLLO AU BOURSIN


Le soir de Noël, il était prévu que j'amène chez mon frère une bouchée. J'ai déniché ici cette belle idée qui ne nécessite aucune cuisson. Que du montage finalement! Ce serait simple à faire, et rapide. Je n'ai eu aucune embûche  à préparer ces bouchées. J'ai privilégié du capicollo doux, mais si vous préférez le piquant, je suis certaine que ce sera bon. N'oubliez pas la petite touche de balsamique. Elle fait une grosse différence. Ces roulades sont à tomber!


Ingrédients : pour 12 roulades

- 12 tranches de capicollo doux ou piquant
- 1 emballage de 150 g de Boursin fromage ail et fines herbes
- 1 pot moyen de poivrons rouges rôtis, tranchés en languettes (j’ai mis la moitié d’un pot de 185 ml
- 6 tiges de ciboulette coupée en 2 (j’ai utilisé une vingtaine de tiges, soit 1 ½ tiges par roulade )
- Au goût, vinaigre balsamique


Préparation :

1. Déposer les tranches de capicollo sur une planche de bois (ce peut aussi être une grande assiette de présentation).

2. Étendre le Boursin sur chaque tranche de capicollo.




3. Ajouter 2 languettes de poivron rouge et une demi-tige (3 pour moi) de ciboulette sur chaque tranche.

4. Rouler et servir avec une goutte de vinaigre balsamique.

Source : Agropur sur IGA



IMPRIMER LA RECETTE