lundi 12 février 2018

CRÈME DE TOMATE AU FENOUIL ET À LA CLÉMENTINE


Je n'ai pas cuisiné très souvent le fenouil. Disons qu'au départ, ce n'était pas mon légume chouchou. Je m'apprivoise tout doucement. J'ai déjà cuisiné en potage à deux reprises et j'avais beaucoup aimé. Cette fois-ci, on est totalement ailleurs côté goût, et aussi côté visuel avec cette crème soupe dénichée ici. La recette originale se fait avec du jus d'orange. Les clémentines sont disponibles depuis un bon moment dans nos épiceries, et régulièrement à bon prix. J'en ai profité et les ai mises à profit dans la préparation de cette soupe. Leur goût  est plus délicat que celui des oranges, et j'étais certaine que cela gagnerait en finesse. Le résultat final est comme je le souhaitais, tout en délicatesse et délicieux. Le goût des tomates, du fenouil et de la clémentine se fondent . Et puis, la présentation est fort joli et chic. Je n'hésiterais pas à présenter à des convives.


Ingrédients : pour 6 à 8 portions

- ¼ tasse (60 g) de beurre
- 1 gros oignon haché finement
- 3 gousses d’ail hachées finement
- 1 bulbe de fenouil, coupé en dés
- 3 c. à soupe (23 g) de farine
- 1 boîte (796 ml) de tomates en dés
- 2 tasses (500 ml) de bouillon de poulet
- 2 tasses (500 ml de jus de clémentine (vous aurez besoin d’au moins une quinzaine de clémentines/si vous n’avez pas, utilisez du jus d’orange)
- Sel et poivre du moulin
- Pluches de fenouil
- 1 c. à thé (5 ml) de zeste de clémentine /ou d’orange (facultatif)
- Herbes salées au goût (facultatif)
- Un filet de sirop d’érable



Préparation:  

1. Dans une casserole, à feu doux, faire fondre le beurre. Y faire revenir l’oignon et le fenouil 20 minutes, en remuant de temps à autre.

2. Ajouter la farine et mélanger à la cuillère de bois. Poursuivre la cuisson durant deux minutes en mélangeant souvent pour éviter que cela ne colle au fond.  

3. Ajouter les tomates et leur jus, le bouillon et le jus de clémentine (ou d’orange). Assaisonner de sel et de poivre et porter le tout à ébullition sur feu moyen-vif. Réduire le feu à moyen-doux. Faire mijoter 10 minutes.  

4. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire (j’ai ajouté les herbes salées à ce moment).  



5. Ajouter si nécessaire un léger filet de sirop d’érable pour contrer l’acidité; vous pouvez en ajouter de nouveau si vous le jugez nécessaire.

6. Au service, si désiré, garnir de pluches de fenouil et de zeste de clémentine (ou d’orange)  

Suggestion : Pour une soupe-repas des plus chics, on peut ajouter des crevettes, ou des pétoncles, ou encore des morceaux de poisson blanc.

 Source : déclinaison d’une recette de Châtelaine


IMPRIMER LA RECETTE

4 commentaires:

  1. Maripel, je viens de la trouver, merci, cette soupe doit être bien bonne et elle est idéal pour recevoir comme tu dis en ajoutant des crevettes ou pétoncles, un grand merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. RE-bonjour Vivianne!

      Ça fait plaisir! Oui, en effet! Cette soupe se présente vraiment bien à des convives. :-)

      Supprimer
  2. Maripel, j'ai fait ta soupe pour le dîner hier, un goût différent de ce que l'on a l'habitude, c'est spécial, c'est à découvrir, mon mari lui n'a pas aimé moi j'ai trouvé cela différent, pas désagréable, c'est à essayer, je te remercie pour la recette et je te souhaite de passer une belle journée.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Vivianne!

    Vrai que cette association est différente de ce que nous mangeons habituellement! Surprenante aussi! Désolée que cela n'ait pas eu le succès escompté! Merci de ton commentaire!

    RépondreSupprimer

Laissez votre trace...