mercredi 3 août 2011

RENVERSÉ CHAUD AUX MÛRES


Cela fait 5 ans que j'ai cette recette d' Isabelle dans mes dossiers. À l'époque, Isabelle avait fait, pour une première fois, la moitié de la recette, et présenté en moules individuels. Je trouvais l'idée intéressante, et avais retenu. J'ai donc préparé dernièrement ce renversé qui n'en  est plus un finalement lol. Disons que le terme pouding serait plus approprié dans les circonstances. Délicatement parfumé par la cannelle et la muscade, ce pouding est tout moelleux et bien fruité. Tout chaud avec un filet de crème, c'est très cochon lol. Si vous faites le même genre de présentation que moi, vérifiez la cuisson après 30 minutes de cuisson. Il se peut que votre "pouding" soit prêt.


Note d'Isabelle : Je n'ai fait que la moitié de la recette, et l'ai cuite dans 4 moules individuels en porcelaine de 4 po (10 cm) de diamètre et 2 po (5 cm) de hauteur


Ingrédients :

- 5 ½ tasses (1,125 L) de mûres
- 2 c. à soupe (30 ml) de fécule de maïs (maïzena)
- ¾ tasse (150 g) de sucre

- 1 ½ tasse (180 g) de farine
- 1/3 tasse (65 g) de sucre
- 2 c. à soupe (30 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
- 1 pincée de sel
- 1 tasse (250 ml) de crème 10 % (15 % à cuisson pour moi)
- 1/3 tasse (80 g) de beurre fondu
- 1 pincée de muscade
- 1 pincée de cannelle


Préparation :

1. Préchauffer le four à 350°F (180 C) et beurrer un moule carré de 8 pouces.(20 cm) (moules individuels pour moi).

2. Dans un bol, enrober les fruits avec la fécule de maïs et ajouter le sucre. Bien mélanger et déposer dans le fond du moule.

3. Dans un autre bol, mélanger la farine, le sucre, la poudre à pâte et le sel.

4. Incorporer la crème et le beurre fondu aux ingrédients secs et bien mélanger.

5. Répartir la pâte uniformément sur les fruits et saupoudrer de muscade et de cannelle.

6. Cuire au four 35 minutes ou jusqu’à ce que le dessus soit doré et que les fruits bouillonnent.

7. Laisser refroidir quelques minutes et renverser dans une assiette de service. (pas fait)

8. Servir chaud avec de la crème anglaise (ou de la crème).

Source : recette proposée par : Alain Lajeunesse, Les petits fruits de la montagne, sur www. lanaudiere.ca, par « Les gourmandises d’Isa »




IMPRIMER LA RECETTE

6 commentaires:

  1. J'adore les expressions québécoises, d'autant que mon chef revient de Montréal, où il a vécu 25 ans !
    Un plat "cochon", ça ne se dit pas en France, mais je vais tout faire pour que ça change :))
    Et c'est vrai que celui-là l'est, mmmm...
    séb h.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Sébastien!

    Lol. Tu sais, y'a aussi plein d'expressions typiquement françaises qui ne se disent pas ici. C'est ce qui fait la particularité de nos cultures respectives, et aussi la richesse de cette belle langue qu'est le français. Et dans le cas qui nous occupe, je peux dire que le terme employé ici fait image, c'est certain :-))

    Contente que ça te plaise! Hihi

    Je te souhaite une magnifique journée!

    RépondreSupprimer
  3. Superbe préparation...j'adore ton blog plein de belles idées, d'ailleurs je viens de m'inscrire, si tu veux faire de même, c'est avec plaisir, bisous!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Laurence!

    Merci! Ça fait plaisir de savoir que ce que je fais te plaît!

    Tu as Overblog, et il semble que ce soit différent de Blogger. Je vais t'ajouter à la liste des blogues que je visite. :-)

    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  5. Eh ben ça alors ! Un plat cochon ! Voilà qui titille ma curiosité, tu m'amuses vraiment Maripel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pholisophie!

      Mais oui! Lol. C'est souvent ce mot qu'on emploie ici au Québec pour décrire un plat très très gourmand. ou même très décadent :-))

      Supprimer

Laissez votre trace...