mercredi 4 août 2010

PAËLLA À LA VALENCIENNE



Dans le cadre de notre fête familiale du ballon rond où la cuisine espagnole était à l'honneur, la paëlla constituait notre plat principal. C'est une recette de Daniel Pinard dans Pinardises qui fut choisie puisqu'elle avait déjà été cuisinée auparavant par une membre de la famille, ainsi que dégustée par plusieurs lol. Nous n'allions pas en terrain inconnu, et c'était une valeur sûre. Comme je vous l'expliquais dans mon billet parlant de la fête en elle-même, je partage avec vous les recettes qui ont été cuisinées lors du repas. La paëlla a été préparée par ma belle-soeur. La recette contient du homard mais ma belle-soeur a préféré l'omettre tout simplement. Le plat est simple de préparation, mais se fait en plusieurs étapes. Ce qui demande un peu de temps. Cela dit, la paëlla est un plat unique complet particulièrement convivial. On place au centre de la table  pour le service, et chacun se sert à son gré. Le chorizo donne beaucoup de caractère à ce plat extrêmement goûteux et savoureux. C'était tout simplement délicieux. Nous avons tous repris. Miam!

Pour ceux qui connaissent Daniel Pinard , ces recettes sont toujours en soi un vrai roman lol. J'ai essayé d'être le plus succinte possible en transcrivant sa recette. J'ai omis volontairement certains de ses propos, ceci afin de vous faciliter la lecture de la recette.


Ingrédients : pour 6-8 personnes

- 2 lb (1 kg) de moules marinières
- 1-2 c. à soupe (15-30 ml) de beurre doux
- 1 homard d’1 ½ lb (750 g) ou 2 de 1 lb (550 g) (pas mis)
- 12 grosses crevettes en carapace (mis au moins le double)
- 2-3 chorizo ("hot")
- 1 tranche épaisse de jambon fumé
- 1 poulet à rôtir en peau, débité en 6 ou 8 morceaux (mis des poitrines entières sans la peau, désossées + des hauts de cuisse)
- 1 oignon espagnol
- 1 boîte (28 oz) de tomates italienne
- 1-2 tasses (250-500 ml) de vin blanc sec ou de l’eau
- Une généreuse pincée d’herbes de Provence
- 1 sachet de safran en poudre ou une pincée de pistils de safran
- Quelques gouttes de vin blanc
- 2 tasses de riz à grains longs.
- Environ1 tasse (250 ml) de pois vert surgelés (ou des pois frais) ( ou +)



Préparation :

1. Brossez, ébarbez et rincez les moules à l’eau froide. Faites chauffer le vin ou l’eau. Ajoutez les moules et brassez les coquillages pour répartir également la chaleur. Recouvrez hermétiquement et faites cuire environ 7-8 minutes en agitant la casserole de temps à autre. Les moules sont cuites lorsque ouvertes. Réservez les moules et leur jus de cuisson.

2. À feu moyen, faites dorer au poêlon dans du beurre doux les crustacés (homard et grosses crevettes).

Note de M. Pinard concernant la préparation du homard :
Il conseille d’assommer le homard! Par la suite, à l’aide d’un couteau dentelé, de couper trois médaillons de la queue. Ensuite, tranchez le coffre sur le long, craquez les pinces pour favoriser la cuisson.

3. Réservez les crustacés, et déposez dans le poêlon le chorizo en rondelles et le jambon fumé taillé en dés ou en lanières. Ajoutez les morceaux de poulet. Une fois le poulet bien doré, mettez l’oignon espagnol grossièrement haché. Faites tomber avec les viandes et laissez-les à peine colorer avant d’incorporer les tomates italiennes et ce qu’il faut d’eau ou de vin blanc pour recouvrir les viandes à moitié. Parfumez avec des herbes de Provence et la poudre de safran. Si vous utilisez des pistils de safran, faites les macérer avant pendant une dizaine de minutes dans quelques gouttes de vin blanc.

4. Laissez doucement mijoter une quinzaine de minutes avant de verser le riz. Mélangez à la cuillère de bois et poursuivre la cuisson à couvert 15 minutes de plus.

5. Ajoutez les coquillages, les crustacés et les petits pois et bien mélanger. Servez aussitôt.

Source : Daniel Pinard, Pinardises – Recettes et propos culinaires, Édition Boréal, 1994, pages 221-223


IMPRIMER LA RECETTE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre trace...