mercredi 8 avril 2009

TRUFFES AU MOKA


Hé oui! Encore des truffes! Je vous avais promis une semaine de truffes lol. Enfin, pas une semaine complète, mais quand même! Le Guide Cuisine m’a beaucoup inspiré cette année dans mon choix de recettes de truffes à offrir pour Pâques. Celle que je vous présente aujourd’hui est aussi simple de réalisation que les dernières présentées.


Par contre, une des étapes de cette recette m’intriguait beaucoup, et j’avais quelques doutes. On ajoute le beurre ramolli après avoir réfrigéré la préparation de chocolat pendant une heure. La préparation étant froide fait figer le beurre qui ne s’intègre pas bien. Je suggère plutôt d’ajouter le beurre à la première étape, après que le café instantané ait été bien dissous dans la crème. Cela a pour avantage de n’avoir qu’une seule période de repos d’une heure de la ganache. Remarquez, je n’ai pas testé cette manière de faire, mais je pense que ce serait beaucoup plus simple. Heureusement, les petits amas de beurre qui ne se sont pas mélangés à la ganache ont rapidement fondu et se sont liés au moment du façonnage des boules; la chaleur de mes mains faisant fondre le beurre. La truffe est excellente, et le goût du café n’est pas trop marqué, mais davantage en subtilité. Le croustillant des vermicelles est intéressant en bouche avec le fondant de la ganache. Délicieux!


Et voici la recette de cette douceur...

Ingrédients : pour 40 truffes

- 11 oz (300 g) chocolat noir haché (pris du 70%)
- 4/5 tasse (200 ml) crème 35%
- 1 c. à soupe (15 ml) café instantané
- 2 ½ c. à table (37.5 ml) beurre mou (pris du non salé)
- Vermicelles de chocolat (je n'ai pas mesuré, mais au moins ½-¾ tasse (125-185 ml)



Préparation :

1. Mettre le chocolat haché dans un bol. Réserver. Dans une casserole à fond épais, chauffer la crème et le café instantané à feu moyen jusqu’à ce que des bulles se forment sur le pourtour de la casserole. Mélanger quelque fois durant l’opération. Verser immédiatement la crème chaude sur le chocolat. Laisser reposer deux minutes, puis brasser jusqu’à ce que le mélange soit lisse et onctueux. Réfrigérer 1 heure.

2. Retirer le bol du réfrigérateur, puis ajouter le beurre. Battre jusqu’à ce qu’il soit bien intégré. Réfrigérer 1 heure. *

3. Retirer le bol du réfrigérateur. Former des boules de la grosseur désirée à l’aide de deux petites cuillères. Rouler les boules dans les vermicelles de chocolat. Presser légèrement sur les truffes pour faire pénétrer les vermicelles. Déposer les truffes dans de petites coupes de papier, puis dans de petites boîtes décoratives. Conserver quelques jours au réfrigérateur ou jusqu’à deux semaines au congélateur. Retirer du réfrigérateur, puis laisser reposer 5-10 minutes à la température de la pièce avant de servir.

* Notes de Maripel : je me questionne sur l’étape 2. Lorsque j’ai ajouté le beurre, celui-ci ne s’est pas bien intégré à la ganache. Il serait plus judicieux d’ajouter le beurre à la première étape, après que le café instantané ait été bien dissous dans la crème. Cela aurait comme avantage d’écourter le temps de repos de la ganache. Au lieu de deux heures de réfrigération, une heure serait suffisante.

Source : Le Guide Cuisine en fête- 200 recettes de Noël, volume 8 numéro 1, page 62


9 commentaires:

  1. Ces truffes sont magnifiques... A l'image des autres que tu proposes d'ailleurs ! Quelles gourmandises !

    Bises,

    Miette

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Maripel, comme j'aimerais être un de tes petits "lapinos" de Pâques, je me délecte de tes photos.
    Bonne journée
    Josée

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Miette et Amelanche1!

    Merci beaucoup à vous deux! C'est un plaisir pour moi que de partager le peu que je connais.

    Ceux qui les reçoivent sont les gens que j'aime. Je prépare ces douceurs avec tout mon amour. Il ne pourrait en être autrement. :-)

    RépondreSupprimer
  4. Je les ai essayé ces truffes et j'ai fait comme tu le suggérais, en ajoutant le beurre à la crème chaude. J'ai obtenu des truffes molles alors je crois bien qu'il y avait une raison pour ajouter le beurre par après!! Mais bon c'est pas grave, elles étaient tout de même délicieuses...

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Mélanie!

    C'est suite à mon expérience que je suggérais de procéder ainsi, puisque en intégrant le beurre à la fin, il s'agglutinait. J'avais mis beaucoup de temps à essayer d'écraser, si je peux dire ainsi, les "petits motons" de beurre que cela avait fait. Par contre, je m'étonne que tes truffes soient devenues molles. Elles étaient molles même après avoir été réfrigérées pendant plusieurs heures? Honnêtement, je ne crois pas que ce soit la raison. Que ce soit au début ou à la fin, les proportions sont respectées, et c'est ce qui importe dans la texture d'une ganache. Ton résultat m'intrigues beaucoup.

    Bye

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi je ne peux pas voir pourquoi le changement de méthode donnerait des truffes molles. Je pense plus que j'ai dû me tromper dans ma quantité de crème sans m'en apercevoir...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Mélanie!

    C'est possible. Parfois, cela ne prend pas grand chose pour changer la texture, mais quand même! Je demeure circonspecte face au résultat que tu as obtenu. Il faudra que je refasse pour en avoir le coeur net.

    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  8. voilà, il faut absolument que j'essaye ces truffes! Elles ont l'air délicieux. Et puis, c'est pas souvent qu'on trouve des bonnes truffes ici au Venezuela.

    Il faut encore que j'aprenne qu'est-ce que la crème 35%.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Isa!

    J'espère que tu réussiras bien. Le commentaire de Mélanie ci-haut m'avait bien intrigué, et je n'ai pas eu l'occasion de refaire la recette depuis. Bonne chance! :-)

    RépondreSupprimer

Laissez votre trace...