mardi 8 janvier 2019

PÂTÉ DU BERGER


Pour le repas de Noël de la défunte année 2018, j'ai préparé ce pâté assez traditionnel dans ma famille. Celui-ci a été servi lors de nombreux rassemblements familiaux, et pas que pour les fêtes de fin d'année.  Il ressemble beaucoup à de la  tourtière. J'ai vu différentes versions de ce pâté dont celui de Jeannette Bertrand (Les recettes de Jeannette) sous le nom de tourtière sexy. Les différentes versions se ressemblent beaucoup. On retrouve du porc haché, des poitrines de poulet en cubes, de l'oignon, des champignons et du vin blanc. La version de ma famille est présentée en un seul très gros pâté, et la pâte utilisée ne couvre que le dessus, à la différence des autres versions vues. Mes besoins pour Noël n'étant pas si grands hihi,  j'ai donc réduit de moitié les quantités. À noter que vous pouvez très bien répartir la viande dans plusieurs plus petits pâtés. La cuisson sera évidemment plus courte. Pour l'avoir déjà expérimenté, ce pâté se congèle très bien.

Ma mère avait sa propre recette de pâte brisée pour préparer cette recette. J'avais déjà cuisiné sa recette de pâte, mais quand j'ai préparé pour ce dernier pâté, j'ai complètement raté. Celle-ci a pris le bord de la poubelle (plutôt des résidus organiques hihi). J'ai voulu aller vers une valeur sûre et cuisiné une recette dite "infaillible" hihi. Pour la demi-recette, j'ai préparé pour deux abaisses, et il en est resté un peu. Si vous faites la recette complète du pâté, n'ayez aucune crainte, cette quantité de pâte devrait être suffisante. Cela faisait bien longtemps que j'avais mangé ce pâté, et j'ai renoué avec bonheur avec son délicieux bon goût. Mon frère avait préparé une salade, et nous avions des condiments sur la table pour accompagner le tout (betteraves marinées et ketchup maison). Nous avions décidé d'un commun accord de ne pas préparer de pommes de terre pour accompagner. C'était parfait, et moins bourratif. On s'est régalé.

Quelques suggestions pour vous si vous préparez ce pâté. Au départ, je voulais accompagner d'une salade de chou ou encore d'une salade d'épinards, mais mon frère m'a gentiment proposé de préparer lui-même une César. Je n'allais pas refuser de l'aide hihi, mais les deux autres salades sont aussi de bons choix. Une macédoine de légumes pourrait aussi être un bon accompagnement. Ma mère, à l'époque, nous aurait préparé son aspic aux tomates qui apportait énormément de fraîcheur dans l'assiette, mais je n'ai pas fait parce que nous n'étions pas assez nombreux. J'aurai peut-être l'occasion de vous présenter un jour sa recette.


Ingrédients : 

- 4 poitrines (entières) de poulet, en cubes (mis 2 entières)
- 2 lb (908 g) de porc haché (maigre) (1 lb/454 g pour moi)
- Beurre- huile (en proportion égale et en quantité suffisante)
- Oignons hachés au goût (mis 2 moyens pour la moitié)
- Céleri haché au goût (mis 2 branches pour la moitié)
- 1 barquette (227 g) de champignons, hachés (mis ½ barquette (115 g) de champignons cremini tranchés finement)
- 4 oz de vin blanc ou de jus de citron
- 4 oz d’eau (on peut remplacer l’eau et le vin par 2 tasses (½ litre) de vin blanc, en conséquence, pour la moitié, j’ai mis 1 tasse (250 ml) de vin blanc)
- Sel, poivre, persil (pour moitié 1 c. à soupe/15 ml de frais haché), sarriette (j’ai omis et remplacé par ¼ c. à thé (1 ml) de cerfeuil séché pour la moitié de la recette
- 1 boîte (10 oz/284 ml de consommé (la moitié pour moi)
- 3 c. à table (45 ml) de fécule de maïs (pour la moitié,1 ½ c. à soupe/22,5 ml)
- Votre pâte brisée préférée pour la valeur de 2 abaisses (j'ai fait celle-ci pour deux abaisses, et pour la moitié, il m'en est resté un peu)


Préparation :

1. Dans un grand poêlon antiadhésif, faire chauffer 1-2 c. à thé (5-10 ml) chacun de beurre et d’huile d’olive. Y faire revenir doucement le porc haché jusqu’à ce qu’il ait perdu sa crudité. Le retirer de la poêle et réserver dans un bol.

2. Dans la même poêle, faire revenir le poulet en cubes. Ajouter si nécessaire un peu d’huile et de beurre. Retirer de la poêle et ajouter au porc dans le bol réservé.

3. Faire revenir les oignons, le céleri et les champignons.

4. Remettre les viandes dans la poêle.




5. Ajouter le consommé.

6. Délayer la fécule de maïs dans le vin et ajouter à la viande.

7. Ajouter les assaisonnements et mélanger. Faire cuire 10 minutes.

8. Faire refroidir.

9. Étendre le mélange de viande dans un grand plat rectangulaire* d’au moins 10 x 14 x 2.5 po /25.4 x35.5 x5 cm (j’avais un plat 9 x 11 x 2 ½ po /22.8 x 28 x 5 cm pour la moitié). Recouvrir de pâte. Faire quelques incisions au centre de la pâte pour que la vapeur puisse s’échapper, et enfourner au four préchauffé à à 350 ˚F (180 ˚C) pour 1 h 30.



Note :

- Vous pouvez aussi répartir la préparation dans 4 assiettes à tarte de 9 po (23 cm); prévoir suffisamment de pâte.

- Le pâté se congèle

Rendement : pour la recette complète, vous aurez au moins 12 bonnes grosses portions; pour la moitié, de manière prévisible, j’ai obtenu 6 bonnes portions.

Source : inconnue, adaptation de la recette de ma mère


IMPRIMER LA RECETTE

2 commentaires:

  1. puis-je le faire dans un plat de pyrex ?? Ça semble très bon !!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Bonjour Josée!

      En autant que le plat a un peu de profondeur, et qu'il est grand, oui. Contente que cela vous plaise. :-)

      Effacer

Laissez votre trace...