vendredi 26 décembre 2014

CRAQUELINS CANNEBERGES ET ROMARIN


Lors de mon dernier billet, je vous disais qu'il me restait une dernière recette à vous offrir avant de pouvoir vous présenter mes sacs gourmands de cette année. En fait, j'ai préparé ces craquelins tout spécialement pour ma  petite maman de 89 ans qui a souvent un appétit d'oiseau. Comme elle fait très attention à ce qu'elle mange, j'ai pensé lui offrir ces craquelins nutritifs garnis de fruits séchés, de graines de tournesol  et de citrouille. Une recette dénichée dans mon Coup de Pouce. La cuisson des craquelins se fait en deux temps, comme pour des biscotti. Pour la première cuisson, on suggère d'utiliser de petits moules rectangulaires semblables à ceux-ci. Je n'avais rien qui convenait vraiment dans mes moules rectangulaires tous trop grands. J'ai pensé à un moule  à muffins, mais c'était trop petit. Je me suis creusée la tête à savoir ce que je pouvais bien utiliser pour cette cuisson. Et puis, j'ai vu sur mon comptoir ma théière chinoise et ses petites tasses. L'idée m'est venue d'utiliser ces petits contenants. Certes, ce n'était peut-être pas l'idéal, mais ils étaient assez épais, et à peu près de la bonne taille. Ils devaient pouvoir résister à la chaleur du four. Après coup, j'ai pensé que de petite boîtes de conserve pourraient aussi  être utilisées. Il suffirait d'ajuster le temps de cuisson en conséquence.

Je n'ai eu aucun pépin à la préparation, ni à la cuisson. Ce qui a été le plus difficile finalement, c'est la coupe des craquelins avec les canneberges et les noix qu'ils contiennent. Les dômes créés à la cuisson  ont fait de moins jolis craquelins, mais pour la boîte de ma mère, j'ai réservé les plus beaux. Les craquelins sont  craquants sous la dent, légèrement sucrés par les canneberges et bien bien bons. J'avais réduit un peu la quantité de sel parce que ma mère fait très attention à cet ingrédient. Je n'avais pas de romarin frais, j'ai utilisé du séché. À la dégustation, je réalise que j'aurais pu en mettre un peu plus parce qu'il n'est pas vraiment  très présent. C'est vraiment une belle petite gâterie à offrir en cadeau.


Note : j’ai fait la moitié de la recette ci-dessous

Ingrédients : pour environ 170  craquelins

- 3 tasses (360 g) de farine
- 1 c. à soupe (12,5 g) de sucre
- 1 c. à soupe (15 ml) de poudre à pâte (levure chimique)
- 1 c. à thé (5 ml) de bicarbonate de sodium
- 1 c. à thé (5 ml) de sel (pour la demie, j'ai mis une pincée)
- 1 tasse (143 g)) de canneberges séchées
- ½ tasse (66 g) de graines de citrouille
- ½ tasse (72 g) de graines de tournesol
- 2 c. à thé (10 ml) de romarin frais haché (½ c. à thé (2,5 ml) de romarin séché/ vous pourriez augmenter à 3/4 c. à thé (4 ml) pour un goût un peu plus prononcé)
- 2 tasses (500 ml) de babeurre


Préparation :

1. Dans un grand bol, mélanger tous les ingrédients sauf le babeurre. Faire un puits au centre et ajouter le babeurre. Mélanger juste assez pour humecter les ingrédients et former une boule de pâte collante.

2. Répartir la pâte dans six petits moules à pain de 4 po x 2 po (10 cm x 5 cm) beurrés. (J’ai pesé ma préparation, et calculé les proportions. J’ai rempli 4 petites tasses à thé chinois bien beurrées pour la moitié de la recette)




3. Cuire au four préchauffé à 350°F (180°C) de 30 à 35 minutes ou jusqu'à ce que qu'un cure-dents inséré au centre des pains en ressorte propre. Laisser refroidir légèrement.



4. Démouler les pains sur une grille et laisser refroidir complètement.




5. Envelopper séparément les pains de papier d'aluminium et les mettre au congélateur pendant environ 30 minutes (cette étape facilitera le découpage des pains en tranches fines). (Je vous conseille de les laisser un peu plus longtemps au congélo)

6. Couper des tranches de 1/8 po (3 mm) d'épaisseur et les étendre en une seule couche sur une plaque de cuisson tapissée de papier-parchemin.

7. Cuire, en plusieurs fois, au four préchauffé à 300°F (150°C) pendant 25 minutes (retourner à la mi-cuisson). (J’ai dû faire cuire un peu plus longtemps : 28 minutes.)

8. Déposer les craquelins sur une grille et laisser refroidir complètement. (Les craquelins se conserveront jusqu'à 1 semaine à la température ambiante.)

Source : Coup de Pouce Janvier 2015


IMPRIMER LA RECETTE

4 commentaires:

  1. Allô Maripel! Tout un hasard, j'ai fait une autre version très semblable de ces craquelins! Miam miam que c'est bon!!!!
    Tu t'en aies bien sortie comme toujours, ils sont très beaux! Les tiens sont ronds et les miens carrés! Je vais les mettre sur mon blog très bientôt!
    Je ne commente pas souvent mais je suis tes recettes de très proche:)
    Tu es une cuisinière hors pair et beaucoup de talent, je te souhaite une très belle année 2015 et surtout beaucoup de santé et continue ton beau travail de cuisinière:) xx

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Esther!

    Ah oui! J'irai voir quand tu les publieras, mais ce sera probablement après le jour de l'An. Oui, je les ai fait ronds par la force des choses hihi. Ceux que j'ai faits sont vraiment très bons, et je n'ai aucun doute que les tiens devaient être excellents.

    Merci du très beau compliment que tu me fais! Venant de toi, ça me touche énormément. Je peux en dire autant de toi, même qu'à bien des égards, tu as plusieurs forces que je n'ai pas, ou du moins pas encore lol. Tu sais, je n'ai pas ce sentiment d'être si bonne cuisinière que ça. J'adore cuisiner, essayer de nouvelles choses, mais j'ai des ratés aussi lol.

    Je te souhaite une très bonne année 2015. Au plaisir de te relire. :-)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai fait ta recette de craquelins exactement comme toi et les miens sont vraiment trop dûrs sous la dent... aurais-tu une idée pour les transformer dans une autre recette en m'en servant comme chapelure ??? Bravo pour ton blogue, tu as de très belles recettes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour!

      Comme c'est dommage! Cela tient peut-être aussi à l'épaisseur des craquelins. Pas facile d'ailleurs à couper! Pour les récupérer, même s'il y a du sucré avec les canneberges, pourquoi ne pas garnir un pain de viande, par exemple, en fin de cuisson. C'est l'idée qui me vient pour l'instant. Si je pense à autre chose, je vous reviendrai.

      Merci pour le compliment! Ça fait bien plaisir! :-)

      Supprimer

Laissez votre trace...