vendredi 4 février 2011

POTAGE AUX TOPINAMBOURS


Connaissez-vous le topinambour? J'avais déjà vu, mais jamais goûté à ce légume racine qu'on dit oublié. J'ai été très surprise d'apprendre qu'il venait d'ici, de l' Amérique du Nord. À l'origine, ce sont les tribus amérindiennes qui le cultivaient.  Samuel de Champlain l'introduisit en France au XVII e siècle. Cela ne fait que quelques années seulement que je vois le topinambour dans nos épiceries, un signe qu'on veut certainement lui  redonner ses lettres de noblesse.  On croit à tort que ce serait une variété de pommes de terre. Ces deux légumes sont de familles bien différentes.  Son goût avoisinerait celui de l'artichaut, mais j'avoue que ce qui m'a le plus surprise en le dégustant en potage, c'est son goût sucré. Le topinambour a tendance à noircir lorsqu'on le pèle. C'est pour cette raison qu'on conseille de le faire tremper dans l'eau.

J'ai décliné cette recette d' Anne Desjardins avec ce que j'avais sous la main. Ce potage est, comme je le mentionnais, plutôt sucré. La garniture de pancetta et champignons vient assurer l'équilibre du goût, et n'est pas facultative à mon avis. L'ensemble s'harmonise merveilleusement bien. Tout à fait délicieux!


Ingrédients : pour 4 personnes

- 1 lb (450 g) de topinambours
- 1 blanc de poireau émincé
- 1 échalote sèche hachée finement
- ¼ tasse (60 ml) de vin blanc
- 4 tasses (1 L) de bouillon de poulet
- ¼ tasse (environ 40 g) de pancetta hachée en petits dés
- 6 champignons de Paris finement tranchés en lamelles
- Huile d’olive (quantité suffisante)
- 1 c à soupe (15 ml) de crème 35%
- Sel et poivre
- Ciboulette

Préparation :

- Peler et couper les de topinambours; les mettre à tremper dans de l’eau au fur et à mesure (ils noirciront si vous les abandonnez à l’air).

- Faire revenir dans une casserole avec un peu d’huile d’olive le blanc de poireau et l’échalote.

- Ajouter les topinambours.

- Mouiller avec le vin blanc et le bouillon de poulet.

- Cuire jusqu’à ce qu’une lame de couteau traverse facilement les topinambours.

- Passer au mélangeur, goûter et ajouter le sel et le poivre.

- Faire revenir dans un peu d’huile d’olive les dés de pancetta et les champignons, saler.

- Émincer la ciboulette.

- Réchauffer le potage. Ajouter la crème et bien mélanger.

- Verser dans des bols chauds.

- Partager les champignons et la pancetta dans chaque bol.

- Garnir de la ciboulette.

Source : déclinaison d’une recette d’Anne Desjardins à l’émission « Par-dessus le marché »



IMPRIMER LA RECETTE

7 commentaires:

  1. J'ADORE le topinambour au point où j'en ai planté l'été passé. C'est une plante indigène donc vivace (et même envahissante). On peut récolter les bulbes vers la fin de l'automne mais c'est encore mieux s'ils passent l'hiver dans la terre, ils prennent justement un goût un peu plus sucré.

    RépondreSupprimer
  2. Superbe, une recette aux topinambours! C'est assez rare. Ton potage a l'air délicieux!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Mélanie et Kim!

    Mélanie, on le trouve en pépinière?
    Oui, j'ai lui qu'il pouvait être très envahissant lol. J'ai aussi lu qu'on ne pouvait le conserver très longtemps, sinon il avait tendance à sécher. Comment fais-tu pour t'en faire une réserve? Le congèles-tu? C'est une vraie découverte pour moi. :-)

    Kim, c'est vraiment délicieux. Un légume à découvrir...

    Bye

    RépondreSupprimer
  4. À le voir, ce potage a l'air vraiment délicieux. Toutefois, notre premier essai avec le topinambour, bien que délicieux, nous a laissé un mauvais souvenir car difficile à digérer. Peut-être devrais-je en faire un deuxième essai avec ce potage!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Miss Diane!

    Les topinanbours contiennent beaucoup de fibres, et il semble qu'ils peuvent donner des gaz. C'est la seule chose que j'ai lu à ce propos. J'ai pu le constater lol, mais c'est le seul désagrément que j'ai eu. :-)

    Bye

    RépondreSupprimer
  6. En fait je les conserve... dans la terre! C'est le meilleur moyen de les conserver, comme les pommes de terre en fait.

    RépondreSupprimer

Laissez votre trace...