vendredi 10 avril 2009

MOULES MARINIÈRES


Les coquillages sont à l’honneur en cette journée. Il n’est pas dit que La fille de l’anse aux coques ne puisse vous présenter au moins une recette avec des mollusques lol. J’adore les moules, et je suis malheureusement la seule de la maisonnée à les apprécier. Il est rare que j’en cuisine pour moi seule, mais parfois je me paie la traite comme cette fois-ci. La recette de Femmes Québec me comblait : hyper simple de réalisation et se cuisinant rapidement. Je me suis régalée.



(J’ai fait la moitié de cette recette)

Ingrédients : pour 4 personnes

- 3 sacs de moules lavées et brossées ( 3 kg)
- ¼ de tasse (60 g ) de beurre
- 1 oignon finement haché
- 1 gousse d’ail écrasée
- 1 branche de céleri finement hachée
- ½ c. à thé (2 ml) de thym sec (mis du basilic séché)
- 1 grande feuille de laurier
- 3 tasses (750 ml) de vin blanc
- ½ c. à thé (2 ml) de sel
- ¼ c. à thé (1 ml) de poivre

Préparation:

• Laver les moules à l’eau froide et les brosser avec une brosse dure.

• Jeter les moules qui ne sont pas bien fermées, celles qui flottent ou dont la coquille est cassée. Couper la touffe de poils qui dépasse des coquilles fermées.

• Déposer les moules dans un grand bol et garder au frais.

• Faire fondre le beurre dans une grande casserole sur feu moyen. Lorsque la mousse disparaît, ajouter l’oignon et faire revenir environ 5 minutes jusqu’à ce qu’il soit tendre et transparent. Ajouter le céleri, l’ail, les épices, le vin, le sel et le poivre et amener à ébullition.

• Bien réduire le feu, ajouter les moules et, en secouant la casserole de temps en temps, faire cuire tout doucement 5 à 10 minutes (quelques minutes seulement pour moi), jusqu’à ce que toutes les coquilles soient ouvertes. Avec une écumoire, transférer les moules dans un bol.

• Avec une louche, verser le liquide sur les moules et servir.

Source : Femmes Québec


6 commentaires:

  1. Ah les moules marinières, c'était le pécher mignon de mon papa, il les réussissait très bien d'ailleurs. Cela demande un peu de travail pour le nettoyage des coquillages, mais quel régal. En france pour les fêtes de Pâques ce sera : asperges blanches des Landes, oeufs mimosas,gigot d'agneau ou veau de Pâques, gratin dauphinois ou haricots tarbais, gâteau lyonnais ou brioche de Pâques.
    Après la messe dominicale, une grand chasse aux oeufs dans les jardins où fleurissent tulipes, lilas, jonquilles et cerisiers.
    Bonne fêtes de Pâques à tous les amis du Canada. Et gros bisous à toi Maripel.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Canotte!

    C'est mon péché mignon à moi aussi lol.

    Ici, pour Pâques, dans plusieurs familles, c'est le traditionnel jambon qui est à l'honneur, mais cela dépend des familles. J'ai une amie qui sert le gigot d'agneau avec gelée de menthe et haricots. Je me souviens qu'enfant, mon père cassait une noix de coco cette journée là. C'était la fête! On mange évidemment du chocolat, Pâques sans chocolat, ce n'est pas Pâques lol. Pas de chasse au trésor ici. Les terrains sont encore gorgés d'eau, quand ce n'est pas de la neige, et le temps est froid. Les tulipes sont à peine sorties de terre.

    Pour moi, cette année, ce sera un brunch avec ma mère, mes frères, ma soeur, les conjoints ainsi que les enfants. Il y aura de tout, chacun apportant un petit quelque chose pour ce repas familial. Nous devrions être pas loin d'une vingtaine. Devine ce que j'apporte! Des salades! Lol

    Joyeuses Pâques à toi et ta famille! xx

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Maripel, Je découvre ton blog grâce à celui de Canotte ! Quelle merveille qu'internet, qui permet comme ça de faire connaissance par-delà les océans. J'ai une tendresse particulière pour le Canada, où je suis allée deux fois déjà... et qui me fait rêver.
    Merci pour toutes ces recettes et ces histoires savoureuses.
    Odile
    (Seine Saint Denis, France)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Odile!

    C'est vrai! Internet, c'est un peu comme de la magie. Je trouve toujours extraordinaire ce contact avec des gens de partout dans le monde. Il n'y a plus de frontière. C'est génial!

    Je suis contente de savoir que tu aimes ce grand pays qui est le mien, et tout particulièrement le Québec où je vis.

    J'ai plaisir à partager un peu de ce que je suis et de ma passion. Un peu comme mon père qui semait des graines pour faire pousser des arbres, je sème des recettes au quatre vents hihi.

    Joyeuses Pâques!

    RépondreSupprimer
  5. ..coucou Maripel!!..

    ..la prochaine fois,il ne faut pas te gêner;tu m'invites lol!!.. je suis aussi l'unique personnage de la chaumière qui mange des moules;)

    ..bonne journée..

    ~nancy

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Nancy!

    On se fera une ptite soirée moules lol ;-)

    RépondreSupprimer

Laissez votre trace...