mardi 20 janvier 2015

SOUPE AUX LÉGUMES ET CHORIZO


Bonjour à vous mes fidèles lecteurs et lectrices! Je reviens un peu à la vie hihi. Suite à l'incendie de notre demeure,  nous avons été relocalisés dans un condo d'une ville voisine à la nôtre. Nous avons un toit, et serons là le temps que les travaux de reconstruction de notre maison soient terminés. Nous avons pu récupérer notre ordinateur, et pouvons fonctionner à peu près normalement. Je n'ai pas cuisiné de nouveautés depuis l'incendie, et je vous avoue que je n'ai pas envie de me casser la tête avec la préparation des repas. J'ai été malade ces dernières semaines, et manque cruellement de sommeil. L'envie de cuisiner n'y est pas trop, je vous dirais. Et puis, j'ai perdu beaucoup de choses essentielles pour le faire, dont mes épices et aromates entre autre. Je devrai me réapprovisionner graduellement.  Je prépare des choses ultra simples en ce moment, et qui demande peu d'ingrédients. Je publie aujourd'hui cette recette préparée juste avant l'incendie. J'ai quelques autres recettes cuisinées pour les fêtes que je devrais pouvoir vous présenter prochainement.

La veille de l'incendie, j'avais envie d'une bonne soupe aux légumes réconfort avec ce froid mordant que nous avions. J'avais un reste de chorizo qui traînait depuis Noël dans mon frigo, et que je voulais  passer. Je me suis inspirée d'une recette de Châtelaine pour la composer. Cela m'a donné une belle grosse marmite que je me suis empressée d'amener chez ma fille durant la semaine passée chez elle. Une soupe pour me réchauffer parce que j'ai eu froid durant toute cette semaine, comme si tout le froid ressenti durant la nuit de l'incendie m'était rentré dans le corps. Un bol  de réconfort dont j'avais grand besoin aussi après les événements. Inutile de vous dire que le chorizo donne énormément de goût. J'ai utilisé ce qui me restait, mais je vous conseille d'en mettre plus. Ce sera encore plus goûteux.



Ingrédients : pour 6-8 portions

- 1/3 tasse (50 g) de saucisson chorizo haché en demi-rondelles (vous pouvez en mettre davantage, j’ai utilisé ce qui me restait)
- 1 c. à soupe (15 ml) d’huile d’olive
- 1 oignon haché
- 1 blanc de poireau haché en fines rondelles
- 3-4 gousses d’ail haché finement
- 1 carotte hachée
- 1 panais haché
- 1 pomme de terre hachée
- 1 branche de céleri émincé
- ½ tasse (85 g) de rutabaga haché
- 6 tasses (1,5 L) de bouillon de poulet
- 2 grosses pincées de paprika fumé (ou paprika doux)
- Sel et poivre
- 1 ¼ tasse (133 g) de chou-fleur en petit fleurons
- Herbes salées au goût (facultatif)



Préparation :

- Dans une casserole, faire chauffer l’huile d’olive. Faire cuire le chorizo quelques minutes pour le rendre croustillant. Réserver dans un plat.

- Dans la même casserole, faire cuire à feu moyen l’oignon et le poireau pendant quelques minutes pour les attendrir. Ajouter l’ail haché et poursuivre la cuisson 1 minute.

- Ajouter la carotte, le panais, le rutabaga et le céleri et bien mélanger pour enrober les légumes. Cuire environ 2 minutes. Mouiller du bouillon de poulet, ajouter le paprika fumé et assaisonner.   Porter à ébullition. Réduire le feu et laisser mijoter à couvert pendant 10-15 minutes, ou jusqu’à ce que les légumes soient presque cuits.

- Ajouter les fleurons de chou-fleur et le chorizo réservé. Poursuivre la cuisson environ 5-7 minutes.

- Ajouter les herbes salées au goût si désiré et servir aussitôt.

Note : vous pouvez aussi ajouter en garniture du chorizo supplémentaire grillé ou pas, selon votre goût.

Source: grandement inspiré par une recette de Châtelaine


IMPRIMER LA RECETTE

10 commentaires:

  1. Content d'avoir de vos nouvelles. J'aime beaucoup l'ajout du chorizo dans les soupes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mathieu!

      Et moi, contente de te lire!
      Le chorizo donne toujours beaucoup de goût. Cette soupe devrait te plaire. :-)

      Supprimer
  2. C'est sûrement une épreuve de voir partir en fumée une partie de sa maison .
    Je comprends tout à fait ce grand froid que vous ressentez .
    Et le froid de l'hiver n'arrange pas les choses .Alors , vive la soupe !!
    Pour nous en Provence , c'est la pluie glaciale et demain le mistral à 80 km/h
    Amitiés . Jo d'Avignon .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jo!

      La nuit de l'incendie, il faisait -25°C. Ce n'était vraiment pas chaud.
      Oui, une épreuve, et même plus. Je dirais que c'est un traumatisme. Notre maison n'est heureusement pas une perte complète. Je n'ose imaginer l'état dans lequel je serais si cela avait été le cas.

      Ce froid m'a habité pendant plus d'une semaine. Je pense que c'est le choc suite à l'événement, ajouté au fait que j'étais malade.

      La soupe, cela a un côté magique. C'est rassembleur et fait du bien à l'âme... :-)

      Merci de ta visite!

      Supprimer
  3. Bonjour Maripel,
    Comme il me fait plaisir de te retrouver même si tu n'es pas "en top shape"! Cela reviendra peu à peu et le printemps sera là dans 2 mois!
    Je te sais courageuse et je t'envoie plein pensées positives.
    Je prends cette recette de soupe différente avec grand intérêt.
    Bye - Annlou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma fidèle Annlou!

      Merci de ces bonnes paroles réconfortantes!

      Oui, le printemps dans deux mois. Nous serons peut-être de retour chez nous. Pour l'instant, rien ne se passe du côté des assurances. Nous espérons que cela bouge un peu plus cette semaine afin que les travaux débutent.

      J'ai cuisiné aujourd'hui une nouveauté lol. Mon appareil photo est chargé pour l'instant, mais je ne sais pour combien de temps. Pas de chargeur, j'aurai un peu de mal à prendre des photos quand l'appareil sera déchargé. Enfin! On verra bien. J'espère pouvoir publier quelques recettes d'ici notre retour à la maison.

      À bientôt! :-)

      Supprimer
  4. Ohh je viens de lire tes 2 derniers articles et je suis de tout coeur avec toi! C'est tellement difficile des épreuves comme ça! Ça beau être seulement matériel, le fait est que les émotions sont là quand même. C'est fou ce que tu disais, la chance que tu te sois réveillé a temps! Des fois la vie envoie des drôles de message, qu'on ne comprends pas bien! Et tu sais pour la cuisine, ça ne sert à rien de te forcer à cuisiner des trucs compliqués, l'important c'est de t'écouter! Haaa j'espère que tu reprendras du mieux et pour ton froid des derniers jours je crois qu'il ne faut pas sous estimer l'impact du stress qui retombe. Bref je suis bien heureuse de te relire et je vous envoie pleins de courages :) Xxxxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Andréanne!

      Tu as raison. Le matériel, c'est une chose, et dans mon cas, j'ai été très chanceuse mais l'événement en lui-même est perturbant. Je commence à peine à me remettre, je dirais. J'ai encore des moments où me sens comme à côté de la plaque hihi. Comme on dit., c'est le temps qui va arranger les choses.

      Si j'avais été couchée, et même si je n'avais pas encore dormi, j'aurais mis du temps avant de réaliser ce qui se passait, et il aurait été trop tard. J'étais levée. c'est ce qui nous a sauvé la vie. J'habite ma maison depuis plus de 30 ans. Je connais tous ses bruits. J'entendais des crépitements, et les murs ceinturant notre cheminée étaient chauds. Ce n'était pas normal.

      Tu sais, je n'ai pas vraiment le choix de cuisiner. On mange à tous les jours, mais je suis cependant limitée. Je ne veux pas trop accumuler de choses, il faudra déménager tout ça après. Et puis, ne sais trop ce que je pourrai récupérer de ce de que j'avais au retour. J'ai le strict nécessaire en ce moment et je m'en accommode.Je me dis que ce n'est que pour un temps. :-)

      Merci de tes encouragements!

      Supprimer
  5. Bonjour Maripel!
    Je me réjouis de vous retrouver parmi mes courriels ce matin!
    Autant je suis désolée de cet horrible incendie et de tous ses inconvénients qui vous affligent, votre santé est ce que vous possédez de plus précieux.
    Je vous souhaite de retrouver votre vitalité, votre dynamisme le plus tôt possible, les journées rallongent déjà de façon significative…
    Même si je ne me manifeste pas souvent, je suis “fan” de toutes vos soupes et beaucoup d’autres de vos délicieuses recettes et aussi de votre bonne humeur et de votre belle énergie!
    Mes pensées et mon affection vous accompagnent, à bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Françoise!

      Merci beaucoup! Ça me touche beaucoup.

      Vous me faites un gros plaisir en me disant que vous êtes fan de mes soupes. S'il y a bien quelque chose que j'adore faire, c'est bien ça. Ça m'encourage à continuer... Merci de cette belle marque d'appréciation :-)

      Supprimer

Laissez votre trace...