lundi 29 novembre 2010

TOMATES CONFITES



C'est Lucienne, Prospero sur le forum de Recettes du Québec, qui avait partagé cette recette il y a déjà quelques années. J'avais conservé sa recette précieusement en me disant qu'il fallait que je fasse absolument. J'avais cuisiné, peu de temps après, pour une première fois. J'ai récidivé dernièrement  avec des tomates Campari qui m'avaient été offertes. Ce sont de petites tomates à mi-chemin entre les tomates régulières et les tomates cerises. J'ai utilisé ce que j'avais et fait la moitié de la recette de Lucienne. Ces tomates confites sont  extraordinairement. goûteuses, tel un concentré de parfum et de saveur. Judicieusement, Lucienne suggérait d'utiliser en salade, ou en plat d'accompagnement, ou bien encore pour en faire un potage. Je n'ai pas essayé ses deux premières suggestions, ce que je compte bien faire un jour. Par contre, j'ai cuisiné ce potage dont je vous parle dans mon prochain billet.

Ingrédients : (je n'ai fait que la moitié de la recette ci-dessous)

- 9 belles tomates bien mûres ou 12 à 15 tomates italiennes bien rouges (j'ai utilisé des tomates Campari)
- 4 c. à soupe (60 ml) d’huile d’olive
- 1 c. à thé (5 ml) de thym, d’origan, ou de basilic séché (mis origan et basilic en proportion égale)
- Sel et poivre

Préparation :

 - Plonger les tomates dans l’eau bouillante 30 secondes, puis à l’eau froide et les peler.

- Couper les tomates en deux, retirer les graines, saler et poivrer, les arroser d’huile d’olive, saupoudrer des herbes choisies.

- Les ranger sur une plaque, côté bombé sur le dessus. Mettre au four à 350° F. (180° C.) et laissez cuire 1 heure 30 minutes, en laissant la porte entre-ouverte.



- L’eau de végétation s’évaporera et le fruit ratatinera pour donner un goût fort et concentré incomparable. Vérifier la cuisson au bout d’une heure afin de vous assurer que ça ne caramélise pas trop (il ne faut pas que ça noircisse autour des tomates).

Suggestion : Ces tomates peuvent se servir avec une vinaigrette légère à l’huile d’olive, du basilic et des copeaux de parmesan, ou comme garniture d’un plat d’agneau ou d’une omelette.

Note : Se congèle facilement pour utilisation différée.

Source : Prospero (La piàttu di Lulu) sur le forum de Recette du Québec


IMPRIMER LA RECETTE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre trace...